- - -

La biomasse résiduelle démystifiée par Jean-Philippe Jacques

vendredi 14 novembre 2014

Présentée le 13 novembre dernier par Jean-Philippe Jacques, chercheur chez Innofibre, dans le cadre des Midis Techno-Innovation, la conférence La biomasse d’hier à aujourd’hui a permis à de nombreux étudiants d’en apprendre davantage sur la biomasse résiduelle et ses multiples applications dans les produits courants.

La biomasse résiduelle : le point de départ de nombreuses innovations
La biomasse résiduelle provient essentiellement des résidus agricoles, forestiers, de construction et de démolition. Ce sont les résidus forestiers qui intéressent plus particulièrement Innofibre – Centre d’innovation des produits cellulosiques, un centre de transfert de technologie affilié au Cégep de Trois-Rivières.

Les utilités de la biomasse sont nombreuses : charbon activé pour filtrer l’eau,  matériaux composites (un mélange de farine de bois et de plastique) pour la construction de terrasses et bien d’autres. La capacité de séparer les composantes du bois pour les valoriser individuellement multiplie également les possibilités. On peut ainsi mettre au point de l’éthanol cellulosique ou des matériaux biosourcés.

Ce ne sont là que quelques exemples des incalculables possibilités qu’offre la biomasse résiduelle en matière d’innovation et d’environnement, et ce, dans des domaines aussi variés que le transport, la construction, le textile, la nutrition animale, les produits cosmétiques et la purification de l’eau.

Une dernière conférence à ne pas manquer
Venez assister à la dernière conférence des Midis Techno-Innovation de la session qui aura lieu le 27 novembre prochain, au local SA-2130, de 12 h 10 à 13 h. Alexandre Bois-Brochu, chargé de projet au Centre de métallurgie du Québec (CMQ), présentera l’exposé Fabrication additive : technologies et applications.

Bienvenue à tous!


Marc-André Déry, coorganisateur des Midis Techno-Innovation et Jean-Philippe Jacques, chercheur chez Innofibre.