- - -

Importantes subventions pour deux CCTT du Cégep de Trois-Rivières

mercredi 15 avril 2015

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada a annoncé dernièrement l’octroi de plus de 40 millions de dollars en subventions à des collèges de toutes les régions du Canada à l’appui d’activités de recherche et développement appliqués menés en collaboration avec l’industrie. Mentionnons que le Cégep de Trois-Rivières est impliqué dans
2 des 38 projets subventionnés.

Dans un premier temps, Innofibre – Centre d’innovation des produits cellulosiques, a reçu une subvention d’établissement de centres d’accès à la technologie (ECAT) de 500 000 $ qui sera répartie sur 5 ans pour le projet « Établissement d’un centre d’accès aux technologies Innofibre – Innovation des produits cellulosiques ».

La reconnaissance et le soutien d’Innofibre à titre de centre d’accès aux technologies (CAT) permettront de renforcer sa capacité de travailler avec des entreprises industrielles, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME). Le Centre poursuivra le développement de collaborations avec d’autres CCTT de domaines d’expertises complémentaires pour accélérer les développements de produits et de procédés à base de matières cellulosiques.

« Grâce à cet appui du CRSNG, Innofibre sera en mesure d’accélérer la diversification des produits tels que les papiers bioactifs, les produits de fibres thermoformées, l’utilisation accrue de la micro et nano cellulose, le bioraffinage pour des produits chimiques verts ou pour la valorisation thermochimique de la biomasse. De plus, le soutien à l’implication des enseignants et des étudiants dans les travaux du Centre sera facilité », souligne M. Mario Parenteau, directeur d’Innofibre.

De son côté, le Centre de métallurgie du Québec (CMQ) profitera d’une subvention de 750 000 $ sur 3 ans en compagnie de l’Université Laval pour le projet « Development of a metallurgical Canadian platform for the processing of added-value materials and semi-finished products for the global medical industry ». Cette somme est attribuée grâce aux subventions De l’idée à l’innovation pour les universités et les collèges (INNOV-UC).

Le projet vise la mise au point de nouveaux alliages et leur transformation dans le but de produire des endoprothèses artérielles. Ces dispositifs métalliques, maillés et tubulaires, sont glissés dans les artères pour les maintenir ouvertes. Ils sont utilisés dans le cadre d’angioplastie et de maladies coronariennes.

Les chercheurs principaux de ce projet seront M. Nicolas Giguère, Ph.D., ing., directeur du centre des alliages avancés au CMQ et M. Diego Mantovani Ph.D., professeur titulaire au Département de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux de l’Université Laval.

« Le CRSNG est fier d’appuyer des activités de recherche appliquée et de transfert de technologie dans les collèges communautaires du Canada. Le renforcement de la capacité en recherche des collèges pour aider les entreprises à innover contribuera à stimuler la croissance économique et à former la prochaine génération de chercheurs et d’entrepreneurs », souligne B. Mario Pinto, président du CRSNG.

À noter que les fonds annoncés au Cégep de Trois-Rivières par le CRSNG ont été accordés par l’entremise du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté.

À propos du Centre de métallurgie du Québec

Créé en 1985, le CMQ est un centre collégial de transfert technologique intégré au Cégep de Trois-Rivières visant à soutenir le développement technologique des entreprises manufacturières du Québec. L’équipe est composée de chercheurs, d’ingénieurs et d’enseignants qui conjuguent expertise et expérience. Le Centre offre un accès incomparable à un bassin de connaissances sur les matériaux métalliques et les procédés.

À propos d’Innofibre – Centre d’innovation des produits cellulosiques

Innofibre est un centre collégial de transfert de technologie affilié au Cégep de Trois-Rivières qui a pour mission de contribuer au développement de l’industrie des pâtes et papiers et du bioraffinage, notamment par l’assistance technique, la recherche appliquée, le transfert technologique et le soutien à la formation. D’abord connu sous le nom de CSPP, ce centre a développé, depuis 25 ans, de nombreuses solutions particulières au service de l’industrie. Pour ce faire, l’équipe de 20 chercheurs, professeurs et techniciens peut compter sur une usine pilote unique au Canada.