- - -

Centre des sciences

Observatoire – Planétarium – Robotique

Le Cégep de Trois-Rivières et sa fondation s’associent à des partenaires et des municipalités pour créer en région un Centre des sciences incomparable comprenant un observatoire astronomique, un projecteur en dôme permettant la diffusion de contenu immersif, une salle de robotique, une salle multimédia pour les conférences et formations, des laboratoires d’apprentissage accessibles aux élèves, aux enseignants et aux vulgarisateurs scientifiques.

Parc régional de la rivière Batiscan

Avec la présence d’une offre touristique de qualité dont un centre d’interprétation de la faune et de la biodiversité, un camping et des sentiers nature, le Parc régional de la rivière Batiscan est un lieu idéal pour le Centre des sciences. Ce projet est une opportunité unique de créer des maillages entre la science, la culture, l’éducation, le tourisme, les sports et loisirs et le développement.

Avancement du projet

En novembre 2021, la MRC des Chenaux en partenariat avec le cégep et le ministère Affaires municipales et de l’Habitation ont subventionné une étude plus précise pour la préconstruction. Un contrat a été donné à une firme qui va retravailler le design et une évaluation des coûts sera faite.

Observatoire du Cégep de Trois-Rivières à Champlain

Observation du cégep de TR

Pendant plus de 30 ans, l’Observatoire a participé à la recherche astronomique et à la diffusion de la culture scientifique auprès du grand public, notamment chez les jeunes. Cette mission se poursuit aujourd’hui avec le projet de Centre des sciences.

Les débuts de l’Observatoire

C’est en regroupant les efforts de différents partenaires que le Cégep de Trois-Rivières se dote d’un observatoire astronomique à Champlain en 1980. Participent à ce projet : le Cégep de Trois-Rivières, la Fondation du cégep, la Fédération des Caisses Populaires Desjardins du centre du Québec et le Ministère de l’Éducation du Québec.

Cinq sites sont visités afin de trouver l’endroit le plus propice : Maskinongé, Saint-Étienne-des-Grès, Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Champlain et Précieux Sang. Après avoir évalué les sites selon différents critères, le plus important étant la qualité du ciel, c’est le site de Champlain qui fut sélectionné. La pollution lumineuse, qui affecte la noirceur du ciel, a été mesurée par messieurs Mario Groleau et Daniel Laganière sur les cinq sites à l’aide d’un photomètre de précision.

Durant les premières années, les activités à l’Observatoire s’adressent aux étudiants du département de Physique du Cégep de Trois-Rivières et au grand public. Les étudiants viennent à l’observatoire dans le cadre des cours d’astronomie, d’astrophysique et d’optique. Le grand public a accès à l’observatoire en toute période de l’année, semaine ou fin de semaine.

Faits saillants

1982 – Remplacement du télescope de 200 mm Celestron de type Schmidt-Cassegrain par un 400 mm Star Liner de Tucson en Arizona.

1996 – Premier évènement spécial pour la pluie d’étoiles filantes les Perséides avec près de 800 personnes.

1999 – Formation de la Corporation de l’Observatoire

1999 – L’Observatoire se voit doté d’une caméra CCD, spécialement conçue pour l’astronomie, achetée grâce à un don de plus de 12 000 $ de la Fondation du Cégep de Trois-Rivières.

2000 – Eric Allen réalise une série de mesures précises sur le déplacement de l’astéroïde 2000 UG11, avec la caméra CCD. Grâce a ses résultats, l’Union Astronomique Internationale (UAI) attribue un code permanent d’identification à l’Observatoire (924).

2001 – L’Observatoire est reconnu comme institution muséale par le ministère de la Culture et des Communications.

2002 – Les soirées du mois de juillet et d’août font salle comble, les organisateurs sont obligés de refuser des visiteurs faute de places.

2002 – Afin de rendre encore plus accessible la culture scientifique, une équipe de l’Observatoire dirigée par monsieur Danny Rousseau fonde Astromax le théâtre qui offre des spectacles multimédias.

2003 – Le nombre de rencontres avec les écoles primaires augmente énormément. Trois nouvelles conférences multimédias ont été créées à leur intention.

2004 – Découverte d’un astéroïde le 13 octobre 2004 par Eric Allen maintenant numéroté 157329 dont le nom provisoire est 2004 TM 16.

2006 – Découverte d’un astéroïde le 24 novembre 2006 par Eric Allen numéroté 161815 dont le nom provisoire est 2006 WK 30.

2010 – L’Observatoire est maintenant manipulable à distance. Ce projet fut réalisé par Eric Allen et Daniel Laganière, et fait suite à la bourse obtenue en 2007.

Historique relaté par Messieurs Daniel Laganière et Mathieu Germain