A propos Bianka Langlais

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Bianka Langlais a créé 13 entrées de blog.

Les chroniques d’Agadir en entrepreneuriat – Culture et PME

Il semble évident à la plupart des chercheurs que l’entrepreneuriat dépend en partie de la culture dans laquelle il se développe. Il y a tout d’abord le défi de la gestion de la diversité culturelle. On doit également tenir compte de la culture propre à chaque secteur d’entreprise et dans certains cas aux cultures d’entreprise elle-même. Il s’agit d’une question négligée selon Rachid Harmel (HEC). Il faut analyser le contexte multiculturel du marché du travail et adopter une approche multi niveaux impliquant trois dimensions: la culture nationale, la culture professionnelle, les sous-cultures organisationnelles. Il faut apprendre à gérer la complexité des interactions quotidiennes en effectuant des opérations d’intégration et de différenciation à chacun des niveaux. Pour leur part, Josée Saint-Pierre et son équipe (UQTR) ont mis en évidence l’influence de la culture entrepreneuriale régionale et de la culture d’innovation sur le développement des PME. En particulier, certains traits cognitifs comme les intentions, les valeurs, les motivations et les perceptions - composant ensemble la culture entrepreneuriale - sont en mesure de dynamiser plus ou moins l’esprit d’entreprise, et de mobiliser plus au moins l’esprit d’entreprendre. Une région se définit par les déterminants de sa culture propre et de sa culture d’innovation. Par exemple, la Gaspésie est une région qui peut être considérée en retard par sa culture entrepreneuriale, mais en avance dans le domaine de l’innovation, et manifestant plus d’ouverture interrégionale. En terminant cette chronique, notons que pour Farida Abbas-Merzouk (Algérie) même si l’agence entrepreneuriale algérienne déclare avoir appuyé 250 000 nouvelles PME ces dernières années, seulement 18 % bénéficient de programmes d’État. Malheureusement le climat d’affaires est négatif puisque l’Algérie se place au 152e rang sur les 185 pays répertoriés en cette matière. En effet [...]

Par |novembre 7th, 2014|Entrepreneuriat enseignant|0 commentaire

Les chroniques d’Agadir en entrepreneuriat – Marche ou crève! Étude des chemins d’influence de l’Anxiété face à l’avenir et du « Coping » sur la formation de l’intention entrepreneuriale

Résumé d’atelier : Adnade Maâlaoui, ESG Management School, France Les résultats d’une étude menée sur un échantillon de plus de 1800 jeunes en Tunisie, démontrent que les stratégies d'adaptation développées par les 18-30 ans pour faire face à l’anxiété (face à l’avenir) sont la religion, la consommation de produits illicites et le soutien de la famille. Il apparait également que l’anxiété a un effet direct et significatif sur ces stratégies d'adaptation, mais pas sur l’intention entrepreneuriale. Par ailleurs, les stratégies d'adaptation ont une influence directe et significative sur les antécédents (Ajzen, 1991) de l’intention entrepreneuriale. En d'autres mots, le fait de faire appel à l'une ou l'autre des stratégies d'adaptation face à un état de chose, influence ces personnes quant à leur attitudes face à l'entrepreneuriat, la norme subjective et comment ils se perçoivent compétents pour entreprendre. L'intention d'entreprendre est impactée puisque les personnes ont une lunette différente lorsqu'ils sont en situation d'anxiété et qu'ils font appel à l'une ou l'autre des stratégies d'adaptation. André Lamoureux Conseiller pédagogique, novembre 2014 Agadir, une magnifique ville touristique du Maroc.   Cette conférence comportait un aspect culturel important. Ici: danse et percussions Berbère.  

Par |novembre 6th, 2014|Vision entrepreneuriale|0 commentaire

Les chroniques d’Agadir en entrepreneuriat – Présentation générale du Congrès international francophone en entrepreneuriat et PME

L’association internationale de recherche en entrepreneuriat et PME (AIREPME) a été créée pour permettre aux chercheurs francophones en entrepreneuriat d’avoir un point de référence commun. Ce 12e congrès biennal représente un achèvement pour la première génération de chercheurs. La revue associée se nomme la Revue internationale PME. Voici un extrait de sa présentation : Depuis 1988, la revue internationale PME vise à promouvoir la diffusion en langue française de recherches concernant les PME et l’entrepreneuriat. Elle accueille des contributions de haut niveau scientifique, à la fois théoriques et empiriques, se situant dans les domaines des sciences de la gestion et de l'économie, mais également de champs voisins qui s’intéressent aussi aux questions touchant aux PME et à l’entrepreneuriat (géographie, sociologie, psychologie, etc.) Malgré l’existence de cette revue, il faut souligner que les chercheurs reconnus publient généralement dans des revues savantes anglophones renommées. Le thème du Congrès reflète bien la diversité de cette association de recherche scientifique, surtout animée par des professeurs d’université et leurs doctorants : « Diversité des cultures en entrepreneuriat et PME». On remarque toutefois quelques intervenants et entrepreneurs parmi les participants. Très peu des travaux concernés trouvent une application évidente, la plupart des recherches ayant ce caractère très théorique propre aux champs de recherche universitaires. Nous avons malgré tout tenté de retenir quelques enseignements de nature à éclairer l’entrepreneuriat éducatif ou l’intervention en entrepreneuriat. Raymond-Robert Tremblay Directeur général, novembre 2014 Nous avons été reçu d'une manière exceptionnelle par l'Hôte du congrès: l'université privée Universiapolis. Les participants au congrès s'inscrivent. Ceux-ci proviennent de divers pays d'Afrique, d'Europe, et des Amériques.