logo agadir
L’association internationale de recherche en entrepreneuriat et PME (AIREPME) a été créée pour permettre aux chercheurs francophones en entrepreneuriat d’avoir un point de référence commun. Ce 12e congrès biennal représente un achèvement pour la première génération de chercheurs. La revue associée se nomme la Revue internationale PME. Voici un extrait de sa présentation :

Depuis 1988, la revue internationale PME vise à promouvoir la diffusion en langue française de recherches concernant les PME et l’entrepreneuriat. Elle accueille des contributions de haut niveau scientifique, à la fois théoriques et empiriques, se situant dans les domaines des sciences de la gestion et de l’économie, mais également de champs voisins qui s’intéressent aussi aux questions touchant aux PME et à l’entrepreneuriat (géographie, sociologie, psychologie, etc.)

Malgré l’existence de cette revue, il faut souligner que les chercheurs reconnus publient généralement dans des revues savantes anglophones renommées.

Le thème du Congrès reflète bien la diversité de cette association de recherche scientifique, surtout animée par des professeurs d’université et leurs doctorants : « Diversité des cultures en entrepreneuriat et PME». On remarque toutefois quelques intervenants et entrepreneurs parmi les participants. Très peu des travaux concernés trouvent une application évidente, la plupart des recherches ayant ce caractère très théorique propre aux champs de recherche universitaires.

Nous avons malgré tout tenté de retenir quelques enseignements de nature à éclairer l’entrepreneuriat éducatif ou l’intervention en entrepreneuriat.

Raymond-Robert Tremblay
Directeur général, novembre 2014

Nous avons été reçu d'une manière exceptionnelle par l'Hôte du congrès: l'université privée Universiapolis.

Nous avons été reçu d’une manière exceptionnelle par l’Hôte du congrès: l’université privée Universiapolis.

Les participants au congrès s'inscrivent. Ceux-ci proviennent de divers pays d'Afrique, d'Europe, et des Amériques.

Les participants au congrès s’inscrivent. Ceux-ci proviennent de divers pays d’Afrique, d’Europe, et des Amériques.