Elle est reconnu lorsqu’elle entraîne des limitations significatives et persistantes pour la personne dans l’accomplissement de ses activités quotidiennes: malformation ou anomalie des systèmes squelettiques, musculaires ou neurologiques responsables de la motricité du corps.

Exemples de mesures d’accommodement pour les personnes ayant une déficience motrice:

  • Prise de notes
  • Adaptation de la documentation de cours
  • Aide pour la recherche documentaire
  • Accompagnement pour les besoins physiques
  • Prêt d’équipement spécialisé
  • Transport adapté
  • Mobilier de classe adapté
  • Utilisation d’un ordinateur et de logiciels spécialisés
  • Mesures particulières pour la passation des examens (temps supplémentaire, local)

Image4