- - -

Concours d’écriture sur les femmes philosophes, les lauréats et leur texte dévoilés!

mardi 4 avril 2017

Du 20 février au 10 mars 2017, le département de Philosophie a organisé pour les étudiantes et étudiants un concours d’écriture sur la présentation de femmes philosophes qui a suscité 46 participations. La grande qualité des textes soumis a impressionné le comité d’évaluation! C’est finalement Philippe Larivière, Pénélope Cossette Fortin et Gabriel Fréchette qui ont remporté le concours.

Aux fins de ce concours, dans le corridor des classes de philosophie avait été installée une présentation de femmes philosophes avec une centaine de citations. Les étudiantes et étudiants qui souhaitaient participer devaient choisir une citation et composer un texte de 350 à 500 mots autour de celle-ci.

Les lauréats
Le dévoilement des lauréats de ce concours d’écriture a eu lieu le 28 mars dernier au Loft des Humanités grâce à une généreuse commandite de 400 $ offerte par René Villemure, éthicien. Après une brève conférence prononcée par ce dernier pour l’évènement, celui-ci a procédé à la remise des trois bourses décernées au mérite, en plus d’une publication des textes primés. À cet égard, M. Villemure s’est dit « fier de soutenir dès aujourd’hui les penseurs de demain » ! 

1er prix de 200 $ : décerné à Philippe Larivière (cliquez ici pour lire le texte en entier de Philippe Larivière)

Le texte de Philippe Larivière a été composé autour de la citation suivante d’Hannah Arendt : « Le totalitarisme ne tend pas vers un règne despotique sur les hommes, mais vers un système dans lequel les hommes sont superflus. »

2e prix de 100 $ : décerné à Pénélope Cossette Fortin (cliquez ici pour lire le texte en entier de Pénélope Cossette Fortin)

Le texte de Pénélope Cossette Fortin a été composé autour de la citation suivante de Laure Adler : « Lire c’est oublier, tout oublier, y compris ses lectures passées, toutes ces histoires qui sommeillent dans nos arrière-mémoires et qui ne demandent qu’à ressurgir à l’improviste, ces pages entières qui nous tombent dessus – mais jamais, justement quand on lit, faire table rase, retrouver l’innocence. »

3e prix de 100 $ : décerné à Gabriel Fréchette (cliquez ici pour lire le texte en entier de Gabriel Fréchette)

Le texte de Gabriel Fréchette a été composé autour de la citation suivante de Diotime : « Car voilà bien la bonne manière d’accéder au domaine de l’amour ou d’y être conduit par autrui : partir de belles choses sensibles en ayant en vue cette beauté intelligible, monter continument en se servant pour ainsi dire d’échelons, passant d’un seul beau corps à deux, puis à tous, passant des belles conduites aux belles sciences, qui n’est autre que celle du beau intelligible, pour connaitre enfin le beau tel qu’il est en soi. »

Toutes nos félicitations aux lauréats pour la qualité de leurs réflexions autour des citations de femmes philosophes !


De gauche à droite Gabriel Fréchette (3e prix), René Villemure (éthicien commanditant le concours), Pénéloppe Cossette Fortin (2e prix) et Philippe Larivière (1er prix).