Le plan de travail du collège a été déposé au conseil d’administration du mois de septembre 2011 suivant une nouvelle approche. Ce dépôt introduisait une nouvelle manière de planifier les actions en accord avec la planification stratégique. Cependant, il devint vite évident que le Plan stratégique élaboré en 2009-2010 devait évoluer. En effet, de nombreuses actions importantes n‘y trouvaient pas leur place et une cinquième orientation semblait requise.

Ensuite, la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial a effectué sa visite au Cégep de Trois-Rivières dans le cadre de son opération de validation de l’efficacité des plans stratégiques des cégeps, du 15 au 17 novembre 2011. Puis nous avons reçu un avis sous forme de rapport d’évaluation « papier » du Plan stratégique 2010-2015. Il en est ressorti que nous avions un très bon plan stratégique dans l’ensemble, mais que certains objectifs n’étaient pas assez clairs, que plusieurs indicateurs n’étaient pas de nature à permettre un suivi des résultats et que nous ne disposions pas de mécanismes de suivi de la mise en oeuvre et des résultats dotés d’un calendrier précis.

Dès le mois d’octobre, la régie avait décidé de se doter d’un comité consultatif, le comité de suivi du plan stratégique, et ce dernier n’a tenu sa première rencontre que le 10 janvier 2012. Tous ces évènements ont amené le comité à concevoir une proposition de modification au plan stratégique adopté en juin 2010, en vue du conseil d’administration de juin 2012. Une vaste consultation s’en est suivie qui a abouti à une recommandation de la régie du collège.

Tous ces évènements témoignent de la nature évolutive d’un plan stratégique et de l’efficacité des mécanismes de suivi dont le Collège s’est maintenant doté. Conformément à la Loi des collèges, le plan stratégique sera revu chaque année, et ajusté au besoin à la lumière des résultats obtenus et des nouveaux éléments de contexte apparus en cours de route. Ce processus est un signe du dynamisme du Cégep de Trois-Rivières et de sa volonté de s’améliorer continuellement, illustrés particulièrement par le renouvellement de son énoncé de mission et l’enrichissement de ses valeurs. Chaque année, le comité de suivi du plan stratégique est saisi d’amendements proposés par la Direction et une vaste consultation du milieu s’ensuit. Le comité d’aide à la réussite met en place ses propres mécanismes et recommande au besoin des changements à la Direction des études. En considérant les évaluations de la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial, le rapport annuel et les bilans qu’il comporte, le comité de suivi est donc à même de porter annuellement un regard critique sur notre planification stratégique et de l’adapter suivant un processus d’amélioration continue. Ainsi, en juin de chaque année, le conseil d’administration est-il en mesure de juger de la pertinence de la planification stratégique du collège avant l’établissement du plan de travail annuel. Afin de permettre une période d’évaluation importante à la fin du processus, le plan est prolongé d’une année de telle sorte que l’année 2015-2016 soit consacrée au bilan 2010-2015 et à la confection d’un nouveau Plan stratégique 2016-2022 à la lumière des constats et des analyses qui seront alors partagés.

Depuis l’an dernier, les exigences de la CEEC en matière d’assurance qualité ont été précisées. C’est pourquoi, les mandats du comité de suivi du plan stratégique et celui du comité d’aide à la réussite ont été enrichis. De plus, un comité de suivi des politiques pédagogiques (PIEA et PIEP) a été créé, de même qu’un comité ad hoc pour procéder à l’autoévaluation de l’assurance qualité. Dans l’ensemble, les mécanismes d’assurance qualité dont nous disposions déjà, notamment en matière de planification stratégique et d’aide à la réussite, s’enrichissent et se systématisent avec en son coeur la mise en place d’un système d’information sur l’assurance qualité. Ainsi, la révision de la planification stratégique de 2015-2016 pourra reposer sur un premier rapport d’autoévaluation. De cette manière, nous pourrons témoigner avec encore plus de confiance de l’excellence des efforts qui sont consentis en faveur des orientations retenues dans notre plan de développement. Il ne faudrait pas oublier que sans les efforts quotidiens de tout le personnel, sans sa mobilisation enthousiaste à travers de multiples projets en faveur de nos étudiants et de notre communauté, ce plan demeurerait lettre morte. Que chaque membre du personnel en soit sincèrement remercié.

Raymond-Robert Tremblay
Directeur général