- - -

Le Cégep de Trois-Rivières poursuit son travail de renforcement de capacités en Côte d’Ivoire avec l’appui de ses partenaires du réseau collégial québécois

mardi 31 janvier 2017

 

Le Cégep de Trois-Rivières travaille, depuis plusieurs années, en Côte d’Ivoire à la réhabilitation des lycées professionnels suivants :

  • Odienné, dans les spécialités suivantes : Techniques de transformations alimentaires, Réfrigération et conditionnement d’air, Maintenance des systèmes énergétiques;
  • Gagnoa, dans les métiers du bois;
  • CELIA, dans les systèmes Réseaux et Télécommunications;
  • Ferkessédougou, dans les métiers de l’automobile.

Ces quatre projets financés pour le premier lycée par la Banque Islamique de Développement (BID) et les trois derniers par la Banque Arabe pour le Développement Économique de l’Afrique (BADEA) ont permis l’élaboration et la validation de programmes de formation professionnelle selon l’approche par compétences (APC).

Le Cégep de Trois-Rivières, avec l’appui de Mme France Côté, directrice adjointe du Service des programmes, du développement pédagogique et de la recherche du Cégep Marie-Victorin (membre du réseau du Cégep de Trois Rivières) et experte en évaluation des compétences, a réalisé, du 9 au 20 janvier dernier, une activité de formation concernant l’évaluation des compétences dans un contexte d’APC.

Trente-cinq (35) inspecteurs généraux, inspecteurs de spécialités, des conseillers pédagogiques et des enseignants du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (METFP) ont participé à cette activité de la phase 3 du projet.  Le séminaire, de 55 heures, a permis de réfléchir au changement de paradigme qu’entraine l’approche par compétences sur le plan de l’évaluation, à la démarche d’évaluation dans son ensemble, ainsi qu’à certaines thématiques spécifiques en lien avec l’évaluation, notamment le portfolio, l’évaluation du travail d’équipe, l’évaluation des attitudes, l’évaluation à l’aide de carte conceptuelle et la certification.

Souleymane Touré, proviseur du Lycée de Kaolack au Sénégal partenaire du Cégep de Trois-Rivières était invité à participer à cet atelier afin d’encourager la collaboration entre nos multiples partenaires africains et aussi pour partager son expérience sénégalaise en matière de certification.

Lors de la clôture de ce séminaire, le nouveau secrétaire d’État, ministre délégué à l’Enseignement Technique et à la Formation professionnelle, M. Mamadou Touré a fait sa première apparition publique.  Il s’est réjoui de la participation active de ses collaborateurs et du travail réalisé par les experts canadiens.  À cette occasion, M. Philippe Mpeck, coordonnateur du Service de coopération et de développement international (SCDI) du Cégep de Trois-Rivières a prononcé un discours soulignant la bonne collaboration entre le Cégep de Trois-Rivières et le ministère et l’importance des partenariats. « Le chantier de la réforme de l’enseignement technique et la formation professionnelle en Côte d’Ivoire est immense et soyez assuré de notre disponibilité et notre expertise pour bien réussir le travail que nous avons commencé et de relever avec assurance les nouveaux défis de l’émergence de votre pays.  Le Cégep de Trois-Rivières fait partie d’un réseau plus large de 48 cégeps au Québec, nous avons l’expertise dans tous les domaines de l’enseignement technique ».

À titre d’exemple, la Commission scolaire de l’énergie de Shawinigan, l’École nationale du meuble de Victoriaville et le Cégep Marie-Victorin collaborent avec le Cégep de Trois-Rivières pour la réalisation des projets internationaux en Côte D’Ivoire.


Sur la photo : M. Mamadou Touré, secrétaire d’État chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, entouré des cadres du METFP et des experts canadiens du Cégep de Trois-Rivières.