- - -

Le Cégep de Trois-Rivières participe à trois nouveaux projets de coopération au Sénégal

jeudi 7 octobre 2010

Ces trois projets, qui ont reçu un financement de 300 000 $ chacun, s’inscrivent dans le cadre du programme Éducation pour l’emploi (EPE), une initiative de l’Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) mandatée par l’Agence canadienne de développement international (ACDI).

Ces projets de coopération ont déjà impliqué, et impliqueront dans les prochains mois, des enseignantes et enseignants de nos départements du secteur technique, particulièrement, Technologie de la mécanique du bâtiment, Technologie de l’architecture, Techniques de génie mécanique, Technologie de maintenance industrielle ainsi que Technologies du génie électrique. Pour la directrice des études, madame Lucie Comeau, « ces projets donnent l’occasion à nos enseignantes et enseignants de mettre à profit leur expertise, de parfaire un certain nombre de connaissances et de bénéficier d’échanges enrichissants, autant d’un point de vue professionnel que culturel. Ils enseignent, ils apprennent, et j’en suis convaincue, se remettent en question, analysent leurs contenus et enrichissent, à leur tour, leurs connaissances et leur pratique par cette expérience unique qui, sans contredit, profite à nos étudiantes et étudiants ».

Implantation d’un programme d’études en mécanique du bâtiment à Kaolack

Par ce projet, les enseignants du programme Technologie de la mécanique du bâtiment vont former des formateurs dans le domaine de la réfrigération et de la climatisation au Lycée Commercial El Hadji Abdoulaye Niasse à Kaolack. De plus, un conseiller pédagogique du cégep formera les gestionnaires sénégalais sur l’approche par compétences et l’écriture du programme. Neuf missions d’environ deux semaines chacune seront nécessaires à la réalisation de ce projet. En plus des formations offertes, les spécialistes du Cégep de Trois-Rivières ont conçu tous les laboratoires nécessaires à la dispense de ce programme : ils ont proposé des aménagements, trouvé les équipements et ce sont également eux qui procèderont à l’installation. Une délégation sénégalaise se trouve présentement au cégep afin d’observer nos façons de faire.

Implantation d’un programme hybride en génie électrique, génie mécanique et maintenance industrielle à Dakar

Par ce projet, les enseignants de trois programmes d’études vont former des formateurs dans les domaines de la fabrication-conception, de l’informatique industrielle et de la maintenance industrielle au Centre National de Qualification Professionnelle de Dakar. Également, un conseiller pédagogique du cégep formera les gestionnaires sénégalais sur l’approche par compétences et l’écriture du programme. Neuf missions d’environ deux semaines chacune seront nécessaires à la réalisation de ce projet. Les Sénégalais qui s’inscriront dans ce programme obtiendront un Brevet de technicien supérieur, soit l’équivalent du diplôme d’études collégiales.

Implantation d’un programme en architecture spécialisé en dessin du bâtiment à Diourbel

Par ce projet, deux enseignants du programme Technologie de l’architecture, messieurs Daniel Bédard et Daniel Provençal, vont former des formateurs au Lycée Technique Cheikh Ahmadou Bamba de Diourbel. C’est un conseiller pédagogique du Cégep Marie-Victorin qui formera les gestionnaires sénégalais sur l’approche par compétences et l’écriture du programme. C’est également le Cégep Marie-Victorin qui s’occupe de la gestion de ce projet.

Les trois projets ont débuté en janvier 2010 et se termineront à l’automne 2011. Pour chaque projet, des élèves de troisième année du Cégep de Trois-Rivières se rendront lors de la dernière mission en stage d’exploration. C’est ainsi qu’en octobre 2011, trois finissants de Technologie de la mécanique du bâtiment, trois finissants de Technologie de l’architecture, un finissant de Techniques de génie mécanique, un finissant de Technologie de maintenance industrielle et un finissant de Technologie de l’électronique industrielle se rendront au Sénégal en compagnie de leurs enseignants.


Ces trois projets, qui ont reçu un financement de 300 000 $ chacun, s’inscrivent dans le cadre du programme Éducation pour l’emploi (EPE), une initiative de l’Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) mandatée par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Ces projets de coopération ont déjà impliqué, et impliqueront dans les prochains mois, des enseignantes et enseignants de nos départements du secteur technique, particulièrement, Technologie de la mécanique du bâtiment, Technologie de l’architecture, Techniques de génie mécanique, Technologie de maintenance industrielle ainsi que Technologies du génie électrique. Pour la directrice des études, madame Lucie Comeau, « ces projets donnent l’occasion à nos enseignantes et enseignants de mettre à profit leur expertise, de parfaire un certain nombre de connaissances et de bénéficier d’échanges enrichissants, autant d’un point de vue professionnel que culturel. Ils enseignent, ils apprennent, et j’en suis convaincue, se remettent en question, analysent leurs contenus et enrichissent, à leur tour, leurs connaissances et leur pratique par cette expérience unique qui, sans contredit, profite à nos étudiantes et étudiants ». Implantation d’un programme d’études en mécanique du bâtiment à Kaolack Par ce projet, les enseignants du programme Technologie de la mécanique du bâtiment vont former des formateurs dans le domaine de la réfrigération et de la climatisation au Lycée Commercial El Hadji Abdoulaye Niasse à Kaolack. De plus, un conseiller pédagogique du cégep formera les gestionnaires sénégalais sur l’approche par compétences et l’écriture du programme. Neuf missions d’environ deux semaines chacune seront nécessaires à la réalisation de ce projet. En plus des formations offertes, les spécialistes du Cégep de Trois-Rivières ont conçu tous les laboratoires nécessaires à la dispense de ce programme : ils ont proposé des aménagements, trouvé les équipements et ce sont également eux qui procèderont à l’installation. Une délégation sénégalaise se trouve présentement au cégep afin d’observer nos façons de faire. Implantation d’un programme hybride en génie électrique, génie mécanique et maintenance industrielle à Dakar Par ce projet, les enseignants de trois programmes d’études vont former des formateurs dans les domaines de la fabrication-conception, de l’informatique industrielle et de la maintenance industrielle au Centre National de Qualification Professionnelle de Dakar. Également, un conseiller pédagogique du cégep formera les gestionnaires sénégalais sur l’approche par compétences et l’écriture du programme. Neuf missions d’environ deux semaines chacune seront nécessaires à la réalisation de ce projet. Les Sénégalais qui s’inscriront dans ce programme obtiendront un Brevet de technicien supérieur, soit l’équivalent du diplôme d’études collégiales. Implantation d’un programme en architecture spécialisé en dessin du bâtiment à Diourbel Par ce projet, deux enseignants du programme Technologie de l’architecture, messieurs Daniel Bédard et Daniel Provençal, vont former des formateurs au Lycée Technique Cheikh Ahmadou Bamba de Diourbel. C’est un conseiller pédagogique du Cégep Marie-Victorin qui formera les gestionnaires sénégalais sur l’approche par compétences et l’écriture du programme. C’est également le Cégep Marie-Victorin qui s’occupe de la gestion de ce projet. Les trois projets ont débuté en janvier 2010 et se termineront à l’automne 2011. Pour chaque projet, des élèves de troisième année du Cégep de Trois-Rivières se rendront lors de la dernière mission en stage d’exploration. C’est ainsi qu’en octobre 2011, trois finissants de Technologie de la mécanique du bâtiment, trois finissants de Technologie de l’architecture, un finissant de Techniques de génie mécanique, un finissant de Technologie de maintenance industrielle et un finissant de Technologie de l’électronique industrielle se rendront au Sénégal en compagnie de leurs enseignants.