- - -

L’enseignant et chercheur François Bergeron dote le Québec d’une cartographie web sur le bioraffinage

mercredi 10 novembre 2010

François Bergeron, chercheur au CSPP et enseignant au département de chimie, vient de lancer un nouvel outil en ligne afin de faciliter le réseautage dans le domaine de la bioraffinerie forestière. Ce modèle prometteur de développement de nos ressources forestières consiste à séparer les constituantes de la biomasse (par exemple le bois et ses biomatériaux) pour les convertir en différents produits à valeur élevée.

Réalisé pour le compte du Réseau Trans-tech grâce au financement du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, le site www.expertsenbioraffinage.com permet de mettre en lien les experts et les entreprises de ce secteur afin de favoriser l’émergence de projets de bioraffinage dans toutes les régions du Québec. Par exemple, une entreprise ayant à gérer des résidus de scierie trouvera sur ce site la liste des technologies disponibles pour transformer cette matière en bioénergie, ainsi que les coordonnées des experts aptes à la conseiller. En rassemblant dans un guichet unique tous les intervenants, le chercheur et son équipe espèrent contribuer à l’essor de cette industrie d’avenir : « Au Québec, nous possédons une grande quantité de biomasses. Dans un contexte où les produits pétroliers se raréfient, il nous apparaît important de faciliter la concertation dans le développement de nouvelles sources d’énergie » explique M. Bergeron, qui travaille lui-même sur la production de bioéthanol à partir des cyanobactéries.

Le lancement du site s’est déroulé dans le cadre d’un colloque intitulé : « Bioraffineries forestières : pour la relance des économies régionales ». Plus d’une centaine d’intervenants du milieu des bio-industries ont participé à cette journée qui s’est déroulée au CIPP le 9 novembre dernier. Organisée par le Centre québécois de valorisation des biotechnologies (CQVB), en collaboration avec le Centre spécialisé en pâtes et papiers (CSPP), la Chaire de recherche industrielle en environnement et biotechnologie (CRIEB) et le Centre National en Électrochimie et en Technologies Environnementales (CNETE), la journée a permis de faire le point sur le concept de bioraffinerie.


Marie Gagné, coordonnatrice de projets chez Trans-tech et François Bergeron, chercheur au CSPP et enseignant au Cégep de Trois-Rivières.