- - -
Étudiants autochtonesActivitésPour allochtones

Services offerts

Kwei! Kwey! Kwaï!

Une personne-ressource est là pour t’aider, te soutenir, te guider et t’accompagner dans ton cheminement scolaire pour favoriser ta réussite!

Une agente de liaison Atikamekw est aussi présente sur les lieux, à raison de 3 jours par semaine, pour t’encadrer dans tes études et pour ton financement.

Nous t’offrons :

  • Accueil personnalisé
  • Regroupement des étudiants autochtones en philosophie
  • Regroupement et soutien dans les cours d’éducation physique
  • Tutorat individuel en français (par le CARL) ou l’utilisation de Tutorax en partenariat avec le CAATR
  • Cours de langue atikamekw maternelle en collaboration avec le Collège Kiuna
  • Regroupement des étudiants autochtones, ayant des cheminements identiques, dans un maximum de cours généraux et de formation spécifique
  • Activités de valorisation des cultures autochtones
  • Un lieu d’échange et de rassemblement (local HA-1324)
  • Accessibilité à une imprimante

Accueil au cégep

L’agente de liaison et la conseillère à la vie étudiante vous reçoivent quelques jours avant l’accueil officiel du collège afin de vous rencontrer et avoir une première approche avec vos professeurs de programmes :

  • Visite guidée des deux pavillons (Humanité et Sciences)
  • Dîner offert
  • Spectacle ou activité organisée
  • Échange avec les professeurs
  • Rencontre des intervenants dans les différents services

Bref, nous répondons à vos questions et on a du plaisir!

Local NIKANIK

Local autochtones

Ce local permet aux étudiants autochtones du Cégep de Trois-Rivières de se rassembler dans un lieu qui leur ressemble, où ils peuvent échanger entre eux, dans leur langue. Faire des travaux ensemble ou amener leur collègue allochtone afin d’étudier ensemble. C’est un lieu d’échange et de partage des cultures des Premières Nations. Il est situé à proximité de la cafétéria des Humanités où la vie du collège se passe et où les étudiants autochtones ont l’occasion de montrer qui ils sont et de valoriser leurs cultures! Emma Echaquan est là aussi pour offrir un soutien, organiser des activités avec les étudiants. Un local pour vous!

kwessa Ottawa, étudiante en Soins infirmiers

« Mon grand a décidé de m’accompagner à ma rentrée scolaire. Je suis vraiment soulagée d’apprendre qu’il y a beaucoup de ressources au Cégep de Trois-Rivières pour nous, les étudiants autochtones. Les années passées, c’était toujours stressant, j’avais peur, je me sentais étrangère… mais aujourd’hui, juste en rentrant dans le cégep, on se sent à notre place, c’est sécurisant!

Petit conseil pour les personnes qui désirent s’inscrire au cégep dans les prochaines sessions/années, choisissez Cégep de Trois-Rivières. Pour ma part, j’ai très hâte de commencer ma 2e année en Soins infirmiers il ne m’en reste pas gros pour avoir mon DEC » – Kwessa Ottawa

Foire aux questions

J’ai besoin de faire imprimer mes documents, où puis-je aller?

À la bibliothèque (HB-1110), dans le local d’ordinateur ou au local HA-1324.

Je veux effectuer des changements dans mon cheminement scolaire, quel est le service qui pourra m’aider?

Je suis incertain de mon plan d’avenir, je veux changer de programme, mais je ne sais pas lequel choisir

Tu peux aller rencontrer une conseillère en orientation.

Je veux changer mon horaire ou abandonner un cours. Où dois-je aller?

Tu dois prendre rendez-vous avec ton Aide pédagogique individuel (API). Local SC-1045

J’ai besoin de relaxer, dormir ou m’apaiser, où puis-je aller?

L’espace – temps pavillon des Humanités, local HA-1302 ET pavillon des Sciences, local SC-1043.

Je ressens du stress, de l’anxiété et je ne sais pas trop vers qui me tourner

Tu peux faire une demande de consultation auprès des services psychosociaux.

Je vis une problématique avec mon professeur et je ne sais pas quoi faire.

Il y a plusieurs étapes (la personne-ressource peut t’accompagner pour chacune d’elle) :

  1. Parler avec ton professeur de la problématique
  2. S’il n’y a pas de compréhension, adresser le litige auprès de la coordination du programme
  3. Voir avec l’Association générale des étudiants (AGECTR) pour le dépôt d’une plainte (HA-1152 et HA-1160)
  4. Rencontre avec la directrice à la vie étudiante et communautaire pour la formulation officielle de la plainte
L’Écopasse, comment ça fonctionne?

Tu n’as qu’à présenter ta carte étudiante et tu bénéficieras d’un accès libre aux transports en commun de la STTR et aux transports collectifs régionaux.

Nous joindre

Katy Gélinas Katy Gélinas, conseillère à la vie étudiante et répondante des étudiants autochtones
Katy.g.gelinas@cegeptr.qc.ca
819 376-1721 poste 2515
HA-1310
Emma Echaquan Emma Echaquan, agente de liaison atikamekw
emma.echaquan@cegeptr.qc.ca
819 376-1721 poste 2529
HA-1324

Joins-toi à notre groupe privé!

Partenaires

  • Le Cégep de Trois-Rivières travaille en collaboration avec la communauté Atikamekw à réaliser des actions qui faciliteront la réussite des étudiants atikamekw en plus de les aider dans leur arrivée au collège.
  • Anne-Andrée Denault, professeur en sociologie au Cégep de Trois-Rivières est co-chercheure avec Julie Mareschal du Cégep de Garneau : Persévérance et réussite scolaires des étudiants autochtones au collégial : récits et pratiques liés à la sécurisation culturelle issus de cégeps de Québec et de Trois-Rivières.
  • Le Cégep de Trois-Rivières participe au groupe de travail pour une approche intégré en éducation avec, entre autres, l’Université du Québec à Trois-Rivières via son service de soutien aux étudiants autochtones, afin de faciliter le passage des étudiants autochtones entre les différents paliers d’éducation.
  • CAATR – l’agente de liaison en éducation siège sur des comités dans le cégep, comme le comité de la politique interculturelle et assure ainsi une voix autochtone.

Activités et mise en valeur des cultures

Vitrine atikamekw

Le Cégep se situe sur un territoire atikamekw non cédé et c’est pour cette raison que cette vitrine offre une visibilité à ces communautés. Ce projet, réalisé par deux étudiants atikamekw, offre des informations historiques, culturelles et langagières propres à la Nation atikamekw. La vitrine est située dans le hall d’entrée de la bibliothèque (HB-1110). À vous maintenant de l’admirer!

Vitrine waban-Aki

Vitrine Waban-Aki

La vitrine waban-aki est la suite du projet de vitrine atikamekw. Nous souhaitons valoriser les cultures autochtones qui se retrouvent près de nous en termes de territoire et ainsi souligner la présence d’étudiants de ces nations dans notre collège. Cette vitrine,  qui porte le nom W8banakiiak niona, qui signifie « nous sommes abénaquis », a été réalisé par nombreux abénaquis de la communauté d’Odanak et Wôlinak. Des jeunes de niveau collégial, secondaire et primaire ont uni leurs aptitudes artistiques pour mettre en valeur leur culture et leurs coutumes. Bravo aux responsables du projet avec qui ce fut un réel plaisir de collaborer.

Semaine autochtone (novembre)

  • Découverte et valorisation de la culture des premiers peuples par la tenue de différentes activités.
  • Formation du personnel sur la réalité autochtone
  • Divers conférenciers invités
  • Dégustation de plats typiques
  • Exposition d’art autochtone
  • Atelier de perlage

Pour allochtones

Vidéos

Laissez-nous raconter

Les 11 premiers peuples au Québec et Labrador  nous racontent, à leur manière et de leur point de vue, leurs visions du monde, leurs valeurs et modes de vie, leurs spiritualités, leurs mythes et légendes, leurs blessures et leurs espoirs. Pour ainsi enrichir le récit collectif, décoloniser l’Histoire et contribuer à l’avenir de la Terre-Mère.

Voir les épisodes

Décoloniser l’histoire
Décoloniser l’histoire présente 10 chapitres méconnus de l’histoire québécoise et canadienne du point de vue des personnes autochtones et racisées.

Voir les épisodes

Briser le code 102

Maïtée Labrecque-Saganash présente les notions de base à maîtriser quand on parle des autochtones.

Voir la vidéo

Balado

Laissez-nous raconter : l’histoire crochie

« L’ histoire collective a été écrite d’un point de vue eurocentriste et colonialiste. Ici, les Premiers Peuples reprennent le bâton de parole pour raconter leur vision de l’histoire. La poétesse innue Marie-Andrée Gill redresse 11 mots lourds de sens pour nos peuples afin de réconcilier le passé et le présent. C’est ensemble, mamu en innu aimun, qu’on décolonise nos esprits un mot à la fois. »

  1. Découverte

2. Noms de famille

3. Obéir

4. Sauvage

5. Réserve

6. Indian Time

7. Pocahontas

8. Dieu

9. Bannique

10. École

11. Réconciliation

 

Balado complet

Une production de Terre Innue en collaboration avec Radio-Canada OHdio
Animation : Marie-Andrée Gill
Co-réalisateurs : de Brad Gros-Louis et Karine Lanoie-Brien
Recherche : Isabelle Picard

Langues autochtones

Documents

Bibliographie

Plusieurs œuvres autochtones et/ou d’information sur les premières nations sont disponibles ici à la bibliothèque.

Consulter la liste (PDF)

La persévérance et la réussite des étudiants autochtones : une question d’inclusion

Comment favoriser la persévérance et le bien-être des étudiants des Premiers Peuples dans les collèges? Quels sont les obstacles qui nuisent à leur diplomation? Ces questions sont au cœur d’une recherche menée par Anne-Andrée Denault, professeure de sociologie au Cégep de Trois-Rivières, et Julie Mareschal professeure au Cégep Garneau.  Un travail de plus de 2 ans durant lesquels les deux chercheuses ont interviewé quelque 150 acteurs du milieu, dont des étudiants autochtones.