- - -

Le pilotage de procédés : un outil essentiel pour dé-risquer l’innovation

mardi 20 octobre 2020

Le pilotage de procédés : un outil essentiel pour dé-risquer l’innovation

Texte rédigé par Gaston Michaud, Ingénieur de recherche chez Innofibre.

Dans le contexte actuel où l’avenir de plusieurs usines est incertain, il est essentiel d’innover afin de développer des produits pour lesquels il y a une demande florissante.  Ces usines nécessiteront des modifications d’envergures différentes qui impliqueront des coûts plus ou moins importants.

Afin de contrôler les risques associés (financier, technologique, opérationnel, etc.) à des travaux de modernisation, il est primordial de les connaître et de les évaluer.  De plus, les décisions d’investissement ne peuvent être prises à la légère.  Elles doivent s’appuyer sur des données solides.  Il est donc important de recueillir toutes les informations requises pour que ces décisions soient mûrement réfléchies.

Une grande partie de ces informations peut être obtenue par des essais pilotes.  On cherchera à déterminer les conditions d’opération requises pour obtenir un nouveau produit (fibres, pâtes, papiers et cartons) ayant des propriétés données.  Pour y arriver, l’infrastructure pilote d’Innofibre permet de réaliser une multitude de types d’essais.  Ces essais peuvent impliquer une seule unité de traitement ou une chaîne complète de traitements.  Les essais sont effectués dans des conditions réalistes avec de la machinerie représentative de celle utilisée industriellement.  Généralement, les résultats obtenus sont directement transférables dans le milieu industriel.

La flexibilité intrinsèque de cette infrastructure permet de la configurer pour réaliser une panoplie de projets différents.  Les experts d’Innofibre conçoivent des programmes d’essais pilotes sur mesure pour répondre aux besoins de ses partenaires industriels.  Chaque projet est unique et requiert une attention particulière.  Un plan d’essais permet de s’assurer que les informations recherchées seront obtenues.  On cherchera à couvrir une gamme opératoire qui générera le maximum d’informations.

À titre d’exemples, les essais peuvent viser la sélection d’un fournisseur de pâte commerciale, la validation de l’ajout d’un nouvel équipement, l’élaboration d’une nouvelle composition fibreuse, l’opération d’un équipement existant dans des conditions différentes, la modification d’équipements, la comparaison d’équipements, le développement de prototypes, la mise au point de procédés…  On peut y traiter toute sorte de matériel fibreux : des fibres vierges d’origine mécanique ou chimique, des fibres secondaires et des fibres provenant de plantes annuelles.  Les possibilités sont grandes et variées.

Les échantillons récoltés durant les essais sont analysés pour en évaluer les propriétés (morphologiques, mécaniques, chimiques et optiques).  Les analyses sont réalisées selon des normes internationales reconnues.  Afin d’assurer la fiabilité des résultats, le calibrage des appareils d’analyse fait l’objet d’une attention particulière par l’entremise d’un programme de suivi multi laboratoires.

L’infrastructure est pleinement instrumentée afin de mesurer les débits, les pressions, les températures, les niveaux, les puissances, etc.  Les capteurs et le système de contrôle auquel ils sont reliés permettent une opération stable et reproductible.  Ces mesures sont enregistrées et archivées.  En combinant ces données aux résultats des analyses de laboratoire, toute l’information est révélée pour effectuer un choix technologique éclairé en réduisant les incertitudes inhérentes à toute modification de procédé.  Les risques associés à une industrialisation trop rapide (pertes de production, bris d’équipements, production hors norme, perturbation du procédé) seront considérablement limités par les connaissances acquises lors de la conduite d’essais pilotes.

L’infrastructure pilote d’Innofibre est aussi un outil de formation exceptionnel pour combiner théorie et pratique dans un milieu qui favorise l’apprentissage sans craindre de perturber un procédé industriel.  Il est essentiel de former les gens (opérateurs, techniciens, ingénieurs, scientifiques) qui seront confrontés aux changements technologiques qui s’en viennent.  Ces personnes doivent comprendre les phénomènes impliqués de telle sorte que les procédés puissent être menés de façon optimale.

Finalement, Innofibre est un partenaire de choix pour les entreprises innovantes qui désirent prendre une nouvelle direction.  Au-delà de son infrastructure, ses équipements et ses appareils, Innofibre, c’est avant tout un personnel expérimenté dont le savoir-faire saura satisfaire les exigences de projets des plus simples aux plus complexes et ambitieux.

Les installations d’Innofibre sont en constante évolution.  De nouveaux équipements sont sur le point d’être mis en service et seront bientôt disponibles pour des essais.  D’autres articles suivront pour faire état de ces nouvelles installations.

La mission d’Innofibre

« Contribuer au positionnement technologique et au développement durable de l’industrie papetière et du bioraffinage au Québec, en soutenant l’innovation et la diversification des produits issus de la biomasse et en adaptant les technologies papetières. »