- - -

Une superinfirmière et de nouveaux locaux pour le Service de santé du Cégep de Trois-Rivières

mercredi 23 mars 2011

Le Cégep de Trois-Rivières et le CSSS de Trois-Rivières ont inauguré, le 22 mars dernier, les nouveaux locaux du Service de santé, situés au pavillon des Humanités du Cégep de Trois-Rivières.

Les locaux du Service de santé étant devenus désuets et trop petits, le Cégep de Trois-Rivières a déménagé et actualisé son Service de santé afin qu’il réponde davantage aux besoins de la clientèle actuelle. Les salles de consultation sont ainsi plus spacieuses et offrent aux intervenantes un environnement de travail stimulant et, surtout, mieux adapté aux soins et services qui y sont offerts. Par ailleurs, tout en étant facile d’accès, le Service de santé est maintenant isolé afin de respecter les usagers et de créer un contexte favorable pour les consultations.

Le nouvel aménagement permet aussi d’offrir les services de la toute première infirmière spécialisée de première ligne à Trois-Rivières, Marie-Ève Poliquin. Rappelons qu’une infirmière praticienne spécialisée de première ligne est un tout nouveau titre d’emploi. Les infirmières praticiennes spécialisées (IPS) suivent une formation spécifique après avoir terminé une maîtrise en soins infirmiers. Selon la loi, en plus de pouvoir pratiquer toutes les activités du domaine infirmier, la formation de l’infirmière praticienne spécialisée lui permet d’accomplir des activités traditionnellement réservées aux médecins. Elle est notamment en mesure d’effectuer et de prescrire des examens, et aussi de prescrire certains médicaments et traitements médicaux.

Ce partenariat entre le Cégep de Trois-Rivières et le CSSS existe depuis plus de quinze ans. À noter que ce ne sont pas tous les cégeps de la province qui ont la chance d’avoir une collaboration aussi importante avec le réseau de la santé. Pour le directeur des Services aux étudiants du Cégep de Trois-Rivières, M. Réjean Paquet, ce partenariat répond à l’un des enjeux de l’établissement qui est de développer et de consolider un milieu de vie, d’étude et de travail propice à l’épanouissement des capacités des personnes. « Je ne peux que me réjouir de l’ouverture et de la collaboration avec le CSSS dans une mission commune qui est de soutenir les jeunes dans des moments où ils vivent de l’insécurité », dit-il. « Le CSSS de Trois-Rivières offre des services à environ 600 jeunes par année au Cégep de Trois-Rivières. Le fait d’être sur place correspond à notre approche, c’est-à-dire intervenir le plus près possible des milieux de vie », ajoute Mme Nathalie Garon, directrice enfance-jeunesse-famille et santé publique au CSSS de Trois- Rivières.


Dre Hughette Alarie, Sylvie Lachance (infirmière), Réjean Paquet (directeur des Services aux étudiants du Cégep de Trois-Rivières), Nathalie Garon (directrice enfance-jeunesse-famille et santé publique au CSSS), Marie-Ève Poliquin (IPSPL) et Édith Rocheleau (agente administrative).