- - -

Christian Muckle nommé au Conseil supérieur de l’éducation

jeudi 21 octobre 2010

Le Conseil des ministres a procédé le 20 octobre dernier à la nomination de M. Christian Muckle, directeur général du Cégep de Trois-Rivières, au Conseil supérieur de l’éducation.

Le Conseil des ministres a procédé le 20 octobre dernier à la nomination de M. Christian Muckle au Conseil supérieur de l’éducation. Son mandat se terminera le 31 août 2014.

Le Conseil supérieur de l’éducation a pour fonction de conseiller la ministre sur toute question relative à l’éducation. C’est un organisme de consultation et de réflexion critique, à l’intérieur des institutions démocratiques et à l’abri des groupes de pression. Ses membres, à titre bénévole, interviennent à toutes les étapes d’élaboration des avis du Conseil et du rapport sur l’état et les besoins de l’éducation. Soulignons qu’ils n’agissent pas à titre de porte-parole de leur organisation respective, mais que c’est par l’expression de leur point de vue et leur analyse systémique qu’ils contribuent à ce que les travaux du Conseil tiennent compte de la diversité des perspectives.

C’est avec beaucoup de fierté que le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, qui compte 37 années de service dans le réseau collégial, accueille cette nomination. « La perspective de contribuer au développement et à l’actualisation du système de l’éducation québécois me motive énormément. C’est avec grand plaisir que je m’y consacrerai ».


Le Conseil des ministres a procédé le 20 octobre dernier à la nomination de M. Christian Muckle, directeur général du Cégep de Trois-Rivières, au Conseil supérieur de l’éducation. Le Conseil des ministres a procédé le 20 octobre dernier à la nomination de M. Christian Muckle au Conseil supérieur de l’éducation. Son mandat se terminera le 31 août 2014. Le Conseil supérieur de l’éducation a pour fonction de conseiller la ministre sur toute question relative à l’éducation. C’est un organisme de consultation et de réflexion critique, à l’intérieur des institutions démocratiques et à l’abri des groupes de pression. Ses membres, à titre bénévole, interviennent à toutes les étapes d’élaboration des avis du Conseil et du rapport sur l’état et les besoins de l’éducation. Soulignons qu’ils n’agissent pas à titre de porte-parole de leur organisation respective, mais que c’est par l’expression de leur point de vue et leur analyse systémique qu’ils contribuent à ce que les travaux du Conseil tiennent compte de la diversité des perspectives. C’est avec beaucoup de fierté que le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, qui compte 37 années de service dans le réseau collégial, accueille cette nomination. « La perspective de contribuer au développement et à l’actualisation du système de l’éducation québécois me motive énormément. C’est avec grand plaisir que je m’y consacrerai ».