- - -

Innofibre intensifie ses recherches dans le domaine du carton

jeudi 23 octobre 2014

Texte de Jean Paradis, responsable des essais pilotes sur la machine à papier d’Innofibre

Innofibre – Centre d’innovation des produits cellulosiques, un des trois centres collégiaux de transfert de technologie affiliés au Cégep de Trois-Rivières vient de terminer l’installation d’un tout nouveau système de coupe feuille couramment appelé « Turn Up System » (TUS) qui permet à sa machine à papier de produire du carton de façon continue.

Cet équipement acquis grâce à une subvention pour les outils et les instruments de recherche appliquée (OIRA) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) permet de couper la feuille à l’aide d’une bande de carton. Son installation a pu être complétée grâce au personnel d’Innofibre sans que ce dernier ait recours à aucun entrepreneur mécanique externe. Plusieurs gardes de sécurité ont dû être modifiées pour intégrer le nouvel équipement. Mentionnons que ce système est fabriqué par la compagnie américaine JUD et distribué au Canada par la compagnie Glenco.

Fonctionnement
Durant une production conventionnelle, lorsque la bobine mère a atteint un diamètre de 2 mètres, l’équipe d’Innofibre procède à un changement de bobine. Un nouveau mandrin est alors positionné près du jumbo (grosse bobine mère) et la feuille est coupée pour s’enrouler sur le nouveau mandrin. L’opération est complétée sans qu’aucun rebut de papier soit produit et sans que la production du papier sur la machine en soit affectée.

« Jusqu’à maintenant, ce changement de mandrin faisait intervenir un jet d’air puissant pour couper la feuille. Cependant, la situation est très différente lorsque la feuille est plus épaisse et forme un carton. Dans ce cas, un jet d’air n’est plus suffisant pour couper la feuille. On doit recourir à une autre stratégie pour changer de bobine », indique Jean Paradis, responsable des essais pilotes sur la machine à papier.

Actuellement, des cartons jusqu’à 300 g/m² ont pu être produits sans difficulté. Innofibre compte beaucoup sur cet équipement, car plusieurs nouveaux mandats de ses clients visent le développement de produits à des grammages très élevés.


Éric Bélanger et Daniel Thiboutot près de l’appareil qui permet à la machine à papier de produire du carton de façon continue.