- - -

La fabrication additive décortiquée par Alexandre Bois-Brochu

jeudi 27 novembre 2014

C’est dans le cadre des Midis Techno-Innovation qu’Alexandre Bois-Brochu, ingénieur junior et chercheur au Centre de métallurgie du Québec, a expliqué en quoi consiste la fabrication additive, mieux connue sous le nom d’impression 3D.

Selon l’ASTM, la fabrication additive est un « procédé qui permet d’assembler des matériaux à partir de modèles 3D, habituellement, couche après couche, et ceci en opposition avec la fabrication soustractive, telle que l’usinage et le découpage ».

Cette technologie permet de créer des pièces plus complexes, tout en produisant moins de perte de matériel puisque les pièces construites par fabrication additive n’ont pas besoin d’être usinées à partir d’un bloc massif.

Un procédé de fabrication additive disponible au CMQ permet même, en projetant de la poudre métallique dans un laser, de réparer des pièces métalliques endommagées.

Technologie en pleine croissance, la fabrication additive se développe rapidement, principalement dans les marchés de l’automobile et de l’aérospatial ainsi que dans le domaine médical et dentaire.