- - -

Des formations écoalimentaires dans les écoles de la Mauricie

mercredi 1 juin 2011

Depuis le début de l’année 2011, une équipe du département de Techniques de diététique du Cégep de Trois-Rivières offre des ateliers d’écoalimentation dans les écoles primaires et secondaires de la région. Au cours des derniers mois, le projet Formation écoalimentaire à l’école (FEE) a ainsi été présenté auprès de 1400 élèves et enseignants de 14 écoles de la Mauricie, totalisant ainsi 71 ateliers.

Ce projet, mené en collaboration avec Héritage Slow Food Vallée de la Batiscan et l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE), comprend deux volets :

• Atelier du goût et découverte des aliments locaux divisé en deux activités : Pommes, goût et odorat et Saveurs et légumes-mystères. Dans cet atelier, l’appréciation sensorielle est utilisée comme porte d’entrée pour transmettre le message écoalimentaire.

• Des aliments locaux dans la boîte à lunch propose deux activités : Des légumes racines dans ma boîte à lunch et Un muffin BPJ (Bon, propre et juste). Ici, la dégustation, accompagnée d’une démonstration culinaire, vient appuyer le message écoalimentaire.

Une trousse d’animation spécifique à chaque niveau scolaire a été produite pour les deux activités de chacun des volets. Ces trousses comprennent, entre autres, une fiche détaillée de l’activité, un guide de préparation de la dégustation, une feuille d’exercice et du matériel pédagogique. Elles ont été mises à la disposition des étudiantes de 3e année du programme de Techniques de diététique qui ont animé ces activités. Cette année, pour la première fois, ces stages en écoalimentation ont été offerts aux finissantes du programme.

Rappelons que depuis la rentrée 2009, le département de Techniques de diététique s’est uni au monde agricole afin d’enrichir la formation des futurs diplômés du département par l’approche écocitoyenne en les sensibilisant à la notion écoalimentaire, en les familiarisant avec le développement économique local et en les faisant interagir avec les producteurs et les transformateurs locaux.

Ce projet bénéficie d’un soutien financier de 7000 $ de la Fondation québécoise en environnement par le biais du Fonds Éco École de METRO et du programme Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables de l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement. Les ateliers du projet FEE sont également offerts dans le cadre du programme AVEC (Avenir-viable-école-communauté) en Mauricie. Ce programme d’éducation à l’écocitoyenneté est offert dans toutes les écoles primaires et secondaires de la région, en collaboration avec la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et la Commission scolaire de l’Énergie.

L’équipe du projet est composée de Maryse Côté, coordonnatrice, Guylaine Doucet, superviseure et Nadia Bouthillette, technicienne en diététique. Le contenu des activités et le matériel d’animation ont été élaborés par cette équipe.


Depuis le début de l’année 2011, une équipe du département de Techniques de diététique du Cégep de Trois-Rivières offre des ateliers d’écoalimentation dans les écoles primaires et secondaires de la région. Au cours des derniers mois, le projet Formation écoalimentaire à l’école (FEE) a ainsi été présenté auprès de 1400 élèves et enseignants de 14 écoles de la Mauricie, totalisant ainsi 71 ateliers. Ce projet, mené en collaboration avec Héritage Slow Food Vallée de la Batiscan et l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE), comprend deux volets : • Atelier du goût et découverte des aliments locaux divisé en deux activités : Pommes, goût et odorat et Saveurs et légumes-mystères. Dans cet atelier, l’appréciation sensorielle est utilisée comme porte d’entrée pour transmettre le message écoalimentaire. • Des aliments locaux dans la boîte à lunch propose deux activités : Des légumes racines dans ma boîte à lunch et Un muffin BPJ (Bon, propre et juste). Ici, la dégustation, accompagnée d’une démonstration culinaire, vient appuyer le message écoalimentaire. Une trousse d’animation spécifique à chaque niveau scolaire a été produite pour les deux activités de chacun des volets. Ces trousses comprennent, entre autres, une fiche détaillée de l’activité, un guide de préparation de la dégustation, une feuille d’exercice et du matériel pédagogique. Elles ont été mises à la disposition des étudiantes de 3e année du programme de Techniques de diététique qui ont animé ces activités. Cette année, pour la première fois, ces stages en écoalimentation ont été offerts aux finissantes du programme. Rappelons que depuis la rentrée 2009, le département de Techniques de diététique s’est uni au monde agricole afin d’enrichir la formation des futurs diplômés du département par l’approche écocitoyenne en les sensibilisant à la notion écoalimentaire, en les familiarisant avec le développement économique local et en les faisant interagir avec les producteurs et les transformateurs locaux. Ce projet bénéficie d’un soutien financier de 7000 $ de la Fondation québécoise en environnement par le biais du Fonds Éco École de METRO et du programme Communautés collégiales et universitaires pour des campus écodurables de l’Association québécoise pour la promotion de l'éducation relative à l’environnement. Les ateliers du projet FEE sont également offerts dans le cadre du programme AVEC (Avenir-viable-école-communauté) en Mauricie. Ce programme d’éducation à l’écocitoyenneté est offert dans toutes les écoles primaires et secondaires de la région, en collaboration avec la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et la Commission scolaire de l’Énergie. L’équipe du projet est composée de Maryse Côté, coordonnatrice, Guylaine Doucet, superviseure et Nadia Bouthillette, technicienne en diététique. Le contenu des activités et le matériel d’animation ont été élaborés par cette équipe.