- - -

Guy Langevin, enseignant au département d’Arts visuels, en exposition solo à la galerie Ratamo en Finlande

vendredi 14 octobre 2016

La galerie Ratamo, de Jyväskylä, en Finlande, présentera du 20 octobre au 13 novembre 2016, l’exposition Falling Angels de l’artiste trifluvien Guy Langevin. Ratamo est un centre spécialisé en estampe et photographie, affilié au Musée d’Art de Jyväskylä, la capitale de la région de Finlande-centre.

La galerie présente des expositions en estampe et photographie contemporaine et sa programmation est dictée par le Musée d’Art de Jyväskylä et le Centre de création photo de Jyväskylä, qui invitent des artistes finnois et étrangers à y présenter leurs travaux.

La présentation de la suite Falling Angels dans cette galerie marque le terme de cette série sur laquelle Guy Langevin a œuvré pendant cinq années et qui est constituée d’estampes à la mezzotinte et de photographies numériques. Plus d’une cinquantaine de pièces composent cette exposition d’envergure. Cette série d’œuvres est une métaphore sur la perte des valeurs de nos sociétés, mais aussi la perte des valeurs individuelles.

« Observez la chute des anges, leur crépuscule, leur décrépitude. Pendant cette chute, les anges prennent corps, se forment, se déforment, se tordent, probablement de douleur. Ils s’écraseront inexorablement, heurteront le sol, se blesseront. Ils n’en mourront pas pour autant, ce serait trop facile, ils vivront. Plusieurs vivent peut-être déjà parmi nous, humains qu’ils sont devenus. L’ombre est leur nouvelle compagne permanente. Ils s’y empêtrent, s’y emmêlent, s’y perdent comme dans des vêtements mal cintrés. »

 Un automne occupé
En parallèle à cette importante présentation, Guy Langevin voit son travail exposé à plusieurs endroits sur la planète. En septembre et octobre 2016 seulement, il fait partie des expositions internationales suivantes: L’exposition de création de l’International Print Alliance, qui se tient actuellement à Beijing, dans un des bâtiments de la Cité Interdite; la Première biennale internationale d’oeuvre sur papier de Prijedor, Bosnie-Herzégovine; la Première biennale Internationale de Xuyan, Chine; la 9e triennale internationale de petits formats de Vilnius, en Lituanie; la Première biennale internationale de Skopje, Macédoine; Kyoto Hanga, une exposition d’artistes canadiens et japonais au Musée de la Ville de Kyoto, Japon, et Del cuerpo en metamorfosis al cuerpo impreso, au Musée de l’estampe de Toluca, Mexique.

Déjà récipiendaire d’une douzaine de prix internationaux pour son travail, Guy Langevin poursuit depuis près de quarante années une recherche artistique sans compromis, basée sur l’humain, et construite pour être lue et comprise par le public. Les dernières années lui ont apporté une grande reconnaissance et sa notoriété est toujours grandissante, surtout dans le domaine de l’estampe. Plusieurs institutions muséales possèdent des œuvres de cet artiste, en Asie, en Europe de l’Est comme de l’Ouest et au Canada. Son expertise est sollicitée pour siéger sur certains jurys internationaux, pour donner des master classes et prononcer des conférences.

On peut consulter le site de la galerie Ratamo ou celui du Musée d’art de Jyväskylä