- - -

Inauguration officielle de la phase 3 du Centre de métallurgie du Québec

vendredi 25 août 2017

C’est en présence de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, madame Dominique Anglade, qu’a été inauguré la phase 3 du Centre de métallurgie du Québec. Madame Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, ainsi que monsieur Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières, étaient également présents à cet évènement.

Cet investissement de 4,6 millions de dollars a permis l’agrandissement du bâtiment actuel avec 8 000 pieds carrés au rez-de-chaussée et 4 000 pieds carrés à l’étage. Cet agrandissement permettra l’ajout d’équipements spécifiques pour effectuer des essais par contrôle non destructif par les rayons X, les particules magnétiques, les courants de Foucault, les ultrasons et le liquide pénétrant. Le projet a été financé par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’innovation du Québec (2,6 M$), Développement économique Canada (1,5 M$) ainsi que le CMQ et le Cégep de Trois-Rivières (0,5 M$).

Ce projet a permis l’ajout du volet d’essais non destructifs (END) et de contrôle non destructif (CND) aux activités de mise en forme des matériaux existantes au CMQ. Le CMQ sera ainsi le seul centre au Québec et au Canada à offrir des services intégrés en END-CND. Ces services incluent une expertise sur les matériaux et leur évaluation par mode CND, en englobant la recherche et le développement, les essais et mesures, l’investigation métallurgique ainsi que la formation et la certification des professionnels en END.

Ce développement du CMQ est en relation directe avec l’offre de programmes en Technologie du génie métallurgique offert au Cégep de Trois-Rivières. Le Cégep offre ainsi trois diplômes d’études collégiales en lien avec la métallurgie : Procédés de transformation, Fabrication mécanosoudée et Contrôle des matériaux. Ce dernier programme couvre, entre autres, deux aspects importants en contrôle de la qualité des matériaux, soit les essais destructifs et les essais non destructifs.

L’inauguration de la phase 3 du CMQ marque l’arrivée d’un Centre de recherche en contrôle non destructif ayant les certifications requises par Ressources Naturelles Canada qui gère le programme pancanadien de certification des personnes qui effectuent des essais non destructifs. Il faut savoir que le Centre de formation et de certification du Service aux entreprises du Cégep de Trois-Rivières (Centre END Richard Meunier) existe depuis près de 25 ans, et l’intégration de ce dernier permettra au CMQ et au Cégep de devenir un pôle de compétences en essais non destructifs (END) par le biais d’un Centre de recherche bilingue en END (essais non destructifs), reconnu au Québec, au Canada et à l’international. Ce Centre de recherche permettra au CMQ de devenir le chef de file canadien dans la recherche en END.

Pour le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Louis Gendron, la mise en place du Centre de recherche en contrôle non destructif, logé dans la phase 3 du CMQ, consolide l’offre de service faite par les trois centres collégiaux de transfert de technologie du Cégep de Trois-Rivières, soit le C2T3, Innofibre et le CMQ. « Le Cégep de Trois-Rivières appuie le développement de ses trois CCTT afin d’améliorer la productivité et la performance technologique des entreprises. Le soutien à la recherche et au développement qu’ils offrent aide les entreprises à se positionner dans les marchés mondiaux », soutient-il.


Dans l'ordre habituel : Pierre-Michel Auger, député Champlain, Julie Boulet, ministre du Tourisme et responsable de la Mauricie, Dominique Anglade, ministre de l'Écononie et responsable de la Stratégie numérique, Gheorghe Marin, directeur CMQ, Jean-Denis Girard, député Trois-Rivières, Marc H.-Plante, député Maskinongé et Louis Gendron, directeur Cégep Trois-Rivières