- - -

Nouvelle ressource pour les communautés autochtones à Trois-Rivières

mercredi 9 octobre 2013

Le Cégep de Trois-Rivières, les services éducatifs de Wemotaci et les services éducatifs de Manawan ont signé une entente de collaboration afin de favoriser l’intégration et l’adaptation à la vie étudiante et à la vie urbaine des élèves atikamekws loin de leur communauté. Ce partenariat a été conclu dans le cadre du Programme des partenariats en éducation (PPE). Les autres partenaires du PPE sont la Commission scolaire des Samares, l’Institut Kiuna, le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, le Conseil de la nation atikamekw et la Commission locale des Premières Nations à Manawan.

Globalement, les objectifs du PPE sont d’augmenter les diplômés atikamekws dans la grande région de Trois-Rivières (Odanak, Shawinigan, Trois-Rivières), de favoriser la compréhension de la culture atikamekw dans les institutions partenaires du PPE, de mettre en place un système d’échange de données scolaires avec l’autorisation des parents ou de l’étudiant adulte par la signature d’un formulaire spécialement conçu à cet effet, de préparer les étudiants qui transitent vers les établissements de la province par des rencontres et visites des lieux de leur nouvel établissement d’enseignement.

Nouvelle ressource au cégep
Parmi les moyens mis en place dans le plan d’action 2013-2014, on retrouve l’implantation d’une nouvelle ressource au Cégep de Trois-Rivières. Embauchée par les communautés autochtones, cette dernière prendra la forme d’un agent de liaison scolaire à temps plein qui donnera le soutien nécessaire pour une meilleure transition des étudiants de niveau secondaire vers le postsecondaire. Soulignons que la ressource pourra compter sur un espace spécialement aménagé et des équipements fournis par le cégep.

« C’est un fait documenté que la principale raison d’abandon scolaire des études postsecondaires des autochtones à travers le Canada n’est pas le manque de potentiel ou de volonté, mais plutôt l’accumulation de difficultés de tout ordre. Les Atikamekws ne sont pas différents des autres autochtones. C’est pour cela que nous croyons fermement que la présence au cégep d’une personne-ressource attitrée spécialement à eux et sensible à leurs difficultés sera un facteur important de réussite. En faisant de l’écoute, de l’accompagnement et de la référence, cette personne pourra contribuer à atténuer l’effet des difficultés sur leur réussite et leur permettre de réaliser leur plein potentiel », explique Mme Nicole Audy, directrice intérimaire des services éducatifs, linguistiques et culturels au Conseil de la nation atikamekw.

Soulignons que le collège se positionnait comme un endroit de choix pour l’ajout de cet agent de liaison en raison de sa Politique d’intégration scolaire et d’éducation interculturelle. De plus, 10 étudiants provenant des communautés des Premières Nations de Wemotaci (4) et de Manawan (6) fréquentent l’établissement d’enseignement trifluvien.

Le directeur général du cégep, monsieur Raymond-Robert Tremblay, se réjouit de ce rapprochement avec les communautés autochtones de la région.

« Les communautés atikamekws font souvent confiance au Cégep de Trois-Rivières. Le temps est venu que nous consentions un effort particulier pour favoriser l’intégration scolaire et la réussite de ces étudiants, dans le respect de leur apport particulier à la diversité culturelle du cégep. »

« La Direction des services aux étudiants voit de bon augure ce partenariat qui était souhaité depuis longtemps. Par le passé, nos intervenants ont tenté plusieurs approches afin de soutenir la clientèle autochtone, mais il était difficile d’établir de bonnes relations de confiance, et ce, pour diverses raisons. La mise en place d’une ressource avec un mandat clair pour accompagner ces étudiants ne peut que produire de bons résultats à moyen terme. Au final, ce que nous souhaitons c’est de les voir obtenir leur diplôme », ajoute Réjean Paquet, directeur des Services aux étudiants du Cégep de Trois-Rivières.

À noter que cette ressource s’ajoute en complémentarité de celle existant déjà au point de services du Centre d’amitié autochtone de La Tuque à Trois-Rivières.

 


Mme Nicole Audy, directrice intérimaire des services éducatifs, linguistiques et culturels au Conseil de la nation atikamekw et M. Raymond-Robert Tremblay, directeur général du Cégep de Trois-Rivières ont signé une entente de collaboration afin de favoriser l'intégration et l'adaptation à la vie étudiante et à la vie urbaine des élèves atikamekws loin de leur communauté.