- - -

Le département de Design d’intérieur met de la couleur dans une maison des jeunes

jeudi 3 février 2011

Tout a commencé en juin dernier, alors que Fédéric Lamontagne-Lajeunesse, un finissant en Design d’intérieur du Cégep de Trois-Rivières, remportait le prix d’excellence Sico au Salon international du Design intérieur de Montréal. Le concours opposait des finissants en Design d’intérieur provenant de neuf collèges de la province.

Le prix offert était constitué de 20 gallons de peinture et devait servir à repeindre les murs de l’institution fréquentée par le gagnant. Mais, encouragé par le coordonnateur du département, Daniel Bissonnette, Fédéric a plutôt préféré le remettre à un organisme communautaire qui profiterait davantage d’une « opération couleur ». Après discussions, leur choix s’est arrêté sur la Maison des jeunes L’Entr’Amis, un organisme qui lutte contre le décrochage en offrant des services d’éducation et de relation d’aide aux jeunes de 8 à 17 ans.

Élaborer le concept

Pour passer de l’idée à l’action, un groupe d’étudiants a été mobilisé dès la rentrée d’automne afin de travailler à la conception du projet. Même s’il a terminé ses études et entrepris sa carrière de designer, Fédéric a accepté de superviser le groupe composé de Benjamin Létourneau, Lionel Guichard, Catherine Jetté, Karine Laneuville et Christina Laprise. Après une première rencontre avec des jeunes fréquentant L’Entr’Amis, les futurs designers ont planché sur des propositions conformes aux aspirations des représentants de l’organisme. Enfin, une dernière rencontre a permis de présenter les propositions et de convenir des nouveaux looks à apporter aux deux sous-sols de la maison des jeunes.

On passe à l’action!

Il ne restait plus qu’à sortir les pinceaux! Une tâche de deux jours et demi, qui s’est déroulée du 28 au 30 janvier. En compagnie de Fédéric et Daniel, les cinq étudiants en Design d’intérieur qui ont travaillé à l’élaboration du concept se sont relevé les manches pour participer au week-end de peinture. Lionel Guichard avait invité un compatriote réunionnais à se joindre à eux : Maxime Miellot, alias Maper, étudiant au Collège Laflèche, a réalisé le graffiti de l’un des concepts. Les jeunes et les intervenants de L’Entr’Amis se sont également ajoutés au groupe.

Du côté du département, Jeanne Richer, Ginette Diamond et Louis-Pierre Clément ont embrassé la cause et enfilé leurs habits de peintre en bâtiment. En tout, une quinzaine de personnes ont travaillé à la réalisation de ce projet : « Pour nous, il s’agissait d’une expérience particulière parce que bien peu d’organismes communautaires sont en mesure de s’offrir les services de designers d’intérieur. Nous sommes vraiment heureux d’avoir pu contribuer à embellir le milieu de ces jeunes » témoigne Daniel Bissonnette, maître d’œuvre du projet.

Un coup de main, des coups de pinceau

Emballé par cette idée, même le représentant de la compagnie Sico, M. Michel Poirier, s’est joint au groupe en plus de fournir gracieusement les accessoires de peinture nécessaires à la réalisation du projet : « Dès que nous avons annoncé à Sico que nous voulions utiliser le prix au profit d’un organisme communautaire, nous avons eu l’appui de M. Poirier. Nous l’en remercions chaleureusement. »

Voir l’avenir en couleur…

La bourse de 500 $ qui accompagnait les 20 gallons de peinture a servi à payer les repas. Comme l’explique Daniel : « Manger ensemble rendait l’expérience plus sympathique et je tenais à ce qu’il y ait des échanges entre nos étudiants et les jeunes de L’Entr’Amis. C’était mon but premier. » Jocelyne Lupien, coordonnatrice de L’Entr’Amis, confirme : « Les jeunes étaient tellement heureux à la fin de la corvée! Ils disaient : “On a la plus belle maison des jeunes!” Mais surtout, c’était très stimulant pour eux de côtoyer des étudiants du collégial. Ils étaient comme des modèles, une preuve que ça vaut la peine de s’accrocher aux études… » Finalement, peut-être que la corvée de peinture aura surtout permis à quelques jeunes de voir leur avenir un peu plus en couleur?

Également, voyez le reportage de Radio-Canada diffusé au Téléjournal Mauricie. Sélectionnez la 2ème partie du Téléjournal du 29 janvier 2011.

Please specify a Flickr ID for this gallery


Tout a commencé en juin dernier, alors que Fédéric Lamontagne-Lajeunesse, un finissant en Design d’intérieur du Cégep de Trois-Rivières, remportait le prix d’excellence Sico au Salon international du Design intérieur de Montréal. Le concours opposait des finissants en Design d’intérieur provenant de neuf collèges de la province. Le prix offert était constitué de 20 gallons de peinture et devait servir à repeindre les murs de l'institution fréquentée par le gagnant. Mais, encouragé par le coordonnateur du département, Daniel Bissonnette, Fédéric a plutôt préféré le remettre à un organisme communautaire qui profiterait davantage d’une « opération couleur ». Après discussions, leur choix s’est arrêté sur la Maison des jeunes L'Entr'Amis, un organisme qui lutte contre le décrochage en offrant des services d'éducation et de relation d'aide aux jeunes de 8 à 17 ans.

Élaborer le concept

Pour passer de l’idée à l’action, un groupe d’étudiants a été mobilisé dès la rentrée d’automne afin de travailler à la conception du projet. Même s’il a terminé ses études et entrepris sa carrière de designer, Fédéric a accepté de superviser le groupe composé de Benjamin Létourneau, Lionel Guichard, Catherine Jetté, Karine Laneuville et Christina Laprise. Après une première rencontre avec des jeunes fréquentant L’Entr’Amis, les futurs designers ont planché sur des propositions conformes aux aspirations des représentants de l’organisme. Enfin, une dernière rencontre a permis de présenter les propositions et de convenir des nouveaux looks à apporter aux deux sous-sols de la maison des jeunes.

On passe à l’action!

Il ne restait plus qu’à sortir les pinceaux! Une tâche de deux jours et demi, qui s’est déroulée du 28 au 30 janvier. En compagnie de Fédéric et Daniel, les cinq étudiants en Design d’intérieur qui ont travaillé à l’élaboration du concept se sont relevé les manches pour participer au week-end de peinture. Lionel Guichard avait invité un compatriote réunionnais à se joindre à eux : Maxime Miellot, alias Maper, étudiant au Collège Laflèche, a réalisé le graffiti de l’un des concepts. Les jeunes et les intervenants de L’Entr’Amis se sont également ajoutés au groupe. Du côté du département, Jeanne Richer, Ginette Diamond et Louis-Pierre Clément ont embrassé la cause et enfilé leurs habits de peintre en bâtiment. En tout, une quinzaine de personnes ont travaillé à la réalisation de ce projet : « Pour nous, il s’agissait d’une expérience particulière parce que bien peu d’organismes communautaires sont en mesure de s’offrir les services de designers d’intérieur. Nous sommes vraiment heureux d’avoir pu contribuer à embellir le milieu de ces jeunes » témoigne Daniel Bissonnette, maître d’œuvre du projet.

Un coup de main, des coups de pinceau

Emballé par cette idée, même le représentant de la compagnie Sico, M. Michel Poirier, s’est joint au groupe en plus de fournir gracieusement les accessoires de peinture nécessaires à la réalisation du projet : « Dès que nous avons annoncé à Sico que nous voulions utiliser le prix au profit d’un organisme communautaire, nous avons eu l’appui de M. Poirier. Nous l’en remercions chaleureusement. »

Voir l’avenir en couleur…

La bourse de 500 $ qui accompagnait les 20 gallons de peinture a servi à payer les repas. Comme l’explique Daniel : « Manger ensemble rendait l’expérience plus sympathique et je tenais à ce qu’il y ait des échanges entre nos étudiants et les jeunes de L’Entr’Amis. C’était mon but premier. » Jocelyne Lupien, coordonnatrice de L’Entr’Amis, confirme : « Les jeunes étaient tellement heureux à la fin de la corvée! Ils disaient : “On a la plus belle maison des jeunes!” Mais surtout, c’était très stimulant pour eux de côtoyer des étudiants du collégial. Ils étaient comme des modèles, une preuve que ça vaut la peine de s’accrocher aux études... » Finalement, peut-être que la corvée de peinture aura surtout permis à quelques jeunes de voir leur avenir un peu plus en couleur? Également, voyez le reportage de Radio-Canada diffusé au Téléjournal Mauricie. Sélectionnez la 2ème partie du Téléjournal du 29 janvier 2011. [slickr-flickr search="sets" set="72157625843560985" type="gallery"]